Famiris myIriscare Plaintes

Iriscare en visite aux Ursulines

Iriscare se rend régulièrement dans les institutions bruxelloises afin de pouvoir bénéficier de moment d’échanges avec les différents acteurs de terrain. Fin avril, notre cellule médicale et paramédicale est allée à la rencontre des Ursulines.

Fin avril, Iriscare partait à la rencontre de l’équipe des Ursulines. L’occasion d’en découvrir un peu plus sur le fonctionnement et les réalités de terrain de cette institution. Située, comme son nom l’indique, rue des Ursulines, cette maison de repos (MR) et maison de repos et de soins (MRS) publique agréée peut héberger jusqu’à 80 lits MRS et 57 lits MR.

Des bureaux administratifs en passant par la chapelle de la résidence, la salle de kinésithérapie ou encore l’espace extérieure, la délégation d’Iriscare a pu visiter l’ensemble des installations, guidée par Arne Kenis, directeur de l’établissement.

Comme chez soi

Petite particularité de l’établissement, chaque couloir porte un nom de rue. Si le couloir principal porte le nom d’une vraie rue (rue des Ursulines, bien sûr !), les autres couloirs portent des noms de rue qui n’existent pas. Le résident dispose donc avec son numéro de chambre d’une adresse “fictive” au sein de la résidence. Cette idée permet au résident de se sentir chez lui et à chacun de respecter le “chez soi” du résident.

De nombreuses activités

En termes d’activités, les résidents des Ursulines bénéficient d’un choix de plusieurs activités par jour avec un soucis d’ouverture au niveau des activités proposées afin de créer un lien avec l’extérieur. “Les résidents vont vers l’extérieur et l’extérieur vient vers les résidents”, précise Arne Kenis. Cela passe notamment par une collaboration avec plusieurs ensembles et musiciens afin d’organiser des concerts dans la Chapelle de la résidence dont la superficie permet le respect des distances. Cet espace est également un lieu idéal pour la mise en place de parcours d’équilibre par l’équipe des paramédicaux, activité bien nécessaire après les périodes d’isolement vécues durant les vagues COVID.

Plusieurs espaces dédiés aux loisirs et activités sont aménagés comme une bibliothèque, un local pour les activités artistiques, une cuisine qui permet aux résidents de préparer eux-mêmes un repas ou d’organiser un évènement privé sur simple demande. Mais également une salle de kinésithérapie avec l’utilisation de casque virtuel qui a permis aux résidents de pouvoir un peu s’évader dans d’autres lieux virtuels. Une salle de sport est également en cours d’élaboration.

Une collaboration intergénérationnelle

La visite a également amené l’équipe d’Iriscare à découvrir les espaces extérieurs composés d’un espace vert, un petit étang et un petit chalet récupéré des plaisirs d’hiver qui offre un cadre très agréable. L’occasion de mettre en lumière la collaboration intergénérationnelle mise en place avec la crèche et un service d’accueil de l’aide à la jeunesse.

Un large espace extérieur a été aménagé afin de développer un potager géré par des associations du quartier. A nouveau, l’objectif est de favoriser l’échange social et culturel entres les résidents et l’extérieur.

Une visite particulièrement enrichissante qui aura aussi permis de rencontrer l’équipe de l’établissement et de mieux comprendre leur réalité de terrain.