Famiris myIriscare Plaintes

Résidence Alizé : une maison de repos à taille humaine au cœur d’Auderghem

Pour Iriscare, le mois de mars 2022 a été l’occasion de rendre visite aux équipes et résidents de la Résidence Alizé d’Auderghem. Cette maison de repos et de soins offre un environnement convivial à ses 54 résidents.

Discrètement nichée au cœur d’un quartier résidentiel d’Auderghem, la résidence Alizé dégage une ambiance chaleureuse et familiale. Une bonne odeur de soupe dès que l’on passe ses portes, des murs en briques apparentes, un petit salon cosy… Cette maison de repos et de soins est à taille humaine et cela se ressent tout de suite.

Pas de grand groupe derrière cet établissement privé mais indépendant qu’Iriscare a visité en ce mois de mars 2022. Une petite délégation menée par Anne Ottevaere (Fonctionnaire Dirigeante Adjointe d’Iriscare) a été accueillie très amicalement par Michel Verhaeghe (propriétaire et gestionnaire), Martine Mathys (Directrice) et Agnès Verhaeghe (Directrice adjointe).

Au programme : une visite de l’établissement durant laquelle nous avons eu l’occasion de rencontrer et échanger avec plusieurs membres du personnel et quelques résidents.

La Résidence Alizé compte 45 chambres (individuelles ou doubles, dans lesquelles les résidents peuvent disposer de leurs propres meubles) et 61 lits (dont 25 lits MRS). A l’origine, la résidence Alizé pouvait accueillir 45 résidents. « En 2004, une annexe a été construite ce qui nous a permis d’augmenter le nombre de résidents que l’on peut accueillir », précise Martine Mathys. Actuellement, ce sont 54 résidents (dont beaucoup d’Auderghemois) qui se sont installés dans l’établissement. Dès leur arrivée, l’équipe leur demande la façon dont ils souhaitent être appelés. Certains, comme “Yéyette”, préfèrent se faire appeler par un surnom. « Je suis bien ici et on mange bien, c’est important. Tout le monde est très gentil avec nous », nous confie-t-elle. « Nous sommes gâtés et les activités ne manquent pas. » Potager dans le jardin, atelier cuisine, activités en groupe, concerts, barbecue sur la terrasse… Le programme est varié.

Si le prix d’une chambre individuelle varie entre 1400€ et 1800€ par mois (sans les éventuels suppléments), cela tourne davantage autour des 1300€ par personne lorsqu’un résident opte pour une chambre double. Les repas sont fait sur place par le cuisinier et les résidents peuvent faire des suggestions. Une attention particulière est apportée quand il s’agit de choisir les fournisseurs puisque la résidence privilégie les fournisseurs indépendants et locaux.

Après deux années difficiles suite à la crise sanitaire, l’ambiance est au beau fixe à la résidence Alizé. « On s’en est sorti grâce à Iriscare. Nous nous sommes inscrits à l’eCat mais pour le moment nous n’en avons pas encore eu besoin car nous avons encore suffisamment de stock de matériel fournit par Iriscare », précise Agnès Verhaeghe. Et Michel Verhaeghe de conclure : « Un tout grand merci à Iriscare. En plus de l’aide financière, nous avons eu une aide logistique, psychologique… qui a été mise en place et c’est très important. »