Famiris

FAMIFED deviendra Famiris et restera plus que jamais à votre écoute

Suite à la 6ème Réforme de l’État, la Région de Bruxelles-Capitale prendra en main la gestion et le paiement des allocations familiales sur son territoire dès le 1er janvier 2020. À cette date, FAMIFED deviendra Famiris. Les conséquences de cette régionalisation sont sources d’inquiétudes pour certaines familles. Heureusement, Carine Delvaux et Saida Ben Mekki, fidèles à leur poste à l’accueil des visiteurs de FAMIFED sont là pour rassurer tout le monde.

Souriantes, derrière leur guichet coloré, elles sont disponibles pour toutes les familles bruxelloises à l’accueil visiteurs de FAMIFED, futur Famiris. Les allocations familiales n’ont plus de secret pour Carine Delvaux et Saida Ben Mekki. « Je travaille depuis 31 ans dont 14 ans à l’accueil. Je fais partie des meubles », rigole Carine assise à côté de sa collègue Saida. Elle aussi est là depuis longtemps. « J’ai commencé à l’accueil il y a 15 ans. Nous avons l’impression d’être là depuis toujours ». Leurs missions à l’accueil sont variées. Elles orientent les familles vers la bonne caisse d’allocations familiales en fonction leur domicile (Famiwal pour la Wallonie et FONS. pour la Flandre), les conseillent dans leur demande et les aident à remplir les formulaires. « Le plus important dans notre boulot c’est d’instaurer un climat de confiance mais également d’être disponible et à l’écoute », explique Saida. « J’ai eu le cas d’une dame dont le mari était décédé et qui était dans une situation très compliquée. En posant juste une seule question, je me suis rendue compte que l’on pouvait l’aider et régulariser son dossier. Il faut donc savoir écouter et poser les bonnes questions. On reçoit souvent des remerciements, c’est très gratifiant de pouvoir aider les gens. »

Du changement en 2020

Le nouveau système entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et sera bénéfique pour tous les ménages bruxellois étant donné que tout le monde touchera au moins le même montant que celui reçu en décembre 2019. Un grand nombre de familles toucheront même davantage. Elles bénéficieront du système qui leur est le plus favorable. Malgré la grande campagne de communication de Famiris, beaucoup de personnes se posent encore des questions. Saida et Carine sont aussi là pour répondre à leurs inquiétudes. Ce sont les premières personnes que les familles rencontrent et, à ce titre, elles sont un peu devenues – avec leurs collègues – le visage de Famiris. « Nous sommes formées comme des gestionnaires de dossier. On doit connaître la législation pour savoir répondre aux questions », précise Carine. Et Saida d’ajouter : « Nous sommes toujours prêtes. Nous sommes comme des caméléons. Nous nous adaptons à toutes les situations et tentons d’éliminer toutes les fausses rumeurs. Il y en a énormément. »

Au plus proche des familles

La caisse publique a énormément investi dans le numérique grâce à ses applications (myFAMIFED deviendra myFamiris), avec un focus particulier sur le site www.famiris.brussels qui permet de demander sa prime de naissance et ses allocations familiales en quelques clics. Famiris n’investit pas seulement dans la numérisation, mais également dans les contacts humains. Elle a donc continué à investir dans son espace d’accueil afin que toutes les familles, en ce compris les plus précarisées, puissent venir poser leurs questions. La caisse publique accueille donc tous les citoyens, chaque jour, dans un tout nouvel espace. « L’ancien espace d’accueil était devenu trop petit. Maintenant, c’est beaucoup plus spacieux. C’est plus agréable pour nous et pour les clients », explique Carine. « Nous avons à présent un écrivain public qui vient tous les mardis après-midi. Les citoyens peuvent en profiter. Il les aide à rédiger des courriers ou pour remplir des documents, que ce soit pour Famiris, le logement social ou encore la commune. Ce service est ouvert à tout le monde ».

 

Famiris accorde une grande importance à une bonne communication avec tous les citoyens bruxellois. Notre priorité principale est, et restera, le paiement correct et à temps des allocations familiales.