Famiris

Télétravail : un confort pour les collaborateurs Iriscare

Ce n’est pas un hasard si la journée nationale du télétravail tombe durant la semaine de la mobilité. D’après le site télétravailler.be, les télétravailleurs permettent actuellement une réduction de 5% des trajets domicile-travail. C’est également un confort pour les travailleurs qui peuvent se concentrer sur leur travail et éviter certains trajets. C’est pourquoi Iriscare a tout de suite offert à ses collaborateurs la possibilité de télétravailler.

Dès le lancement d’Iriscare, les collaborateurs ont eu l’opportunité de travailler à domicile, à raison de huit jours par mois et avec un maximum de deux jours par semaine s’ils sont à temps plein (le nombre de jours accordés diminue en cas de temps partiel). Actuellement, 50 collaborateurs (sur 118) profitent de cette flexibilité.

Développer le télétravail au sein de l’organisme demande, évidemment, une gestion d’équipe toute particulière. « Cela a un impact en terme d’organisation. Il faut prendre conscience que des personnes de l’équipe ne sont pas toujours là physiquement. Si vous devez demander quelque chose ou si vous avez besoin d’un collègue, il faut donc anticiper. Cela demande aussi d’organiser l’implémentation du télétravail au sein de l’équipe. Il doit y avoir des ententes pour permettre à l’information de circuler« , explique Tatienne Lefebvre responsable du Département Politiques des Familles et des Personnes. « Au final, cela apporte une dynamique et du lien dans l’équipe. » Un certain confort de travail que vient confirmer Fadoua Omari qui travaille, quant à elle, au service « Fraude et Contrôle social ». « C’est très confortable, notamment parce qu’on a des trajets en moins. J’habite à 1h30 du bureau donc c’est plus simple pour le réveil et cela évite de terminer la journée en courant après les trains. En télétravail, on est moins dérangé. Du coup, je me suis rendu compte que la rentabilité est supérieure« , explique-t-elle. « Cela a demandé de l’organisation au sein de l’équipe car nous travaillons beaucoup sur des documents papiers. Nous avons organisé les choses pour qu’il y ait numérisation de tous les documents papier afin de permettre à tout le monde de travailler de chez soi sur ces documents. Dans l’ensemble, la transition s’est très bien déroulée. »

En Belgique, ce ne sont pas moins de 17% des travailleurs qui profitent du télétravail au moins un jour par semaine, selon le site www.teletravailler.be. En plus d’être bénéfique pour leur bien-être, le télétravail favorise également la diminution du trafic routier et, de ce fait, des accident et de la pollution qui en découle. Un double avantage non négligeable !